Le site LeStoff est actif et les livraisons assurées. Inscrivez vous à notre newsletter et obtenez 10% de réduction !
 

À l’origine : le peshtemal

Si de la « fouta » au « spa », il n’y a qu’un pas, faisons quelques enjambées dans le passé. Véritable symbole de la culture et de la tradition turque, la serviette de hammam, également connue sous le nom de « peshtemal », est née au XIIIème siècle, en Anatolie.

fouta-peshtemal-hammam

Nos ancêtres turcs vont au hammam, bain de vapeur chaude, comme on va à la mosquée. Car en plus de faire peau neuve, ces bains sont des lieux de purification spirituelle et de rencontre. Une pratique ancestrale, à laquelle s’adonnent toutes les classes sociales. L’accessoire indispensable est alors le peshtemal, utilisé pour son fort pouvoir absorbant, son séchage rapide, et sa facilité d’entretien. Les hommes les nouent autour de leur taille et les femmes s’en couvrent entièrement le corps. À partir du XVIIe siècle, certaines femmes des palais impériaux ottomans souhaitent se distinguer par des serviettes davantage ornées et colorées. On peut ainsi connaître la situation d’une femme (mariée, célibataire…) à la couleur de sa serviette. C’est l’âge d’or du peshtemal.

Depuis, la serviette de hammam turque ne cesse de gagner en popularité, et séduit de plus en plus en Europe. Son usage s’est largement diversifié : on la retrouve aussi bien à la plage, au sauna, au sport qu’à la piscine.

Retour à la page La qualité de la tradition

Suivez-nous sur Instagram @lestoffrance


Ouvrir dans